Deux sépultures de l’Epoque moderne : une surprise presque attendue

Dans le secteur méridional de la zone de fouille (secteur 22), deux sépultures ont pu être mises en évidence à une dizaine de centimètres de la surface du sol actuel. Ceci indique que cette zone n’a pas été perturbée par les fouilles des années 1940 : il s’agit donc d’un secteur « en place » susceptible de nous livrer des informations originales.

Après la fouille, nous savons qu’il s’agit de deux individus en décubitus dorsal orientés ouest-est, inhumés dans un contenant de type cercueil. En effet, les clous qui ont été retrouvés autour du squelette témoignent d’un assemblage de planches en bois désormais disparu.  En outre, plusieurs indices taphonomiques (déplacement des ossements après ensevelissement) corroborent cette hypothèse.

Dans la main droite de l’un des individus dont l’état de conservation était assez médiocre, un chapelet a été découvert : il témoigne d’un usage funéraire fréquent et relativement peu ancien. Bien que nous n’ayons pas d’informations précises sur la datation des ces inhumations, il est probable qu’elles datent de la dernière phase d’utilisation du cimetière, à la fin de l’Epoque moderne (17e-18e s.).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *