Le réexamen des données des fouilles anciennes – J. Sedilleau

L’église de Saint-Martin de Moissac a subie de nombreuses opérations archéologiques durant le XXsiècle, initialement pour vérifier le potentiel du site qui était inconnu, puis ensuite pour véritablement l’étudier. Néanmoins, ces opérations ne peuvent être considérées comme un ensemble continu, mais plutôt comme une suite d’opérations désorganisées.

  • Bilan des campagnes, issu du mémoire de Master 1 – Études Médiévales réalisé par J. Sédilleau en 2012.

De manière globale, ces fouilles archéologiques ne présentent un intérêt que par leur confrontation, sous peine de ne pas avoir d’informations suffisantes. Elles nous permettent de saisir de manière générale l’occupation du site, et apportent dans certains cas des renseignements inestimables en raison des destructions opérées sur la stratigraphie.

Malheureusement, malgré tout le sérieux d’une telle étude, la réalité du terrain réservera toujours quelques surprises, comme les premiers jours de la campagne ont pu en témoigner, et c’est cela qui rend la campagne de 2012 absolument indispensable.

Pour en savoir plus cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *