Mardi 26 juin 15h00 : fin du décapage

Mardi, le décapage est déjà achevé. Bilan 123 m2 ont été décapés en deux secteurs : un secteur profond (jusqu’à 1,70 m du sol initial) immédiatement au sud de l’église ; un autre moins profond (de 20 à 30 cm), dans le secteur le plus méridional.

Le décalage de niveau s’explique par le fait que la partie le long de l’église avait déjà largement été fouillée dans les années 1943-1944, alors que la partie sud avait juste été décapée durant le campagne que conduisit A. Viré en 1947.

L’équipe de recherche

Ce programme de recherche est conduit par Bastien Lefebvre, Nelly Pousthomis et Florent Hautefeuille, trois enseignants-chercheurs de l’université Toulouse 2 – Le Mirail. Il s’inscrit dans la thématique de recherche « Christianisation et topographie chrétienne des campagnes » de l’axe Terrae de l’UMR 5608 TRACES.

Les fouilles conduites en juillet 2012 bénéficient du soutien de l’université Toulouse 2 – Le Mirail et de l’UMR 5608 TRACES, du Service Régional de l’Archéologie de la Direction des Affaires Culturelles de Midi-Pyrénées (Ministère de la Culture), ainsi que de la ville de Moissac.

Eglise St-Martin à Moissac

Mis en avant

La thématique de ce carnet concerne la recherche archéologique depuis la fouille jusqu’à l’analyse des données. Il s’agit de constituer un carnet de terrain de l’étude du bâti et des fouilles archéologiques qui vont être conduites autour de l’église Saint-Martin à Moissac. L’intérêt de la présentation de ce site concerne non seulement l’histoire de l’édifice (il s’agit d’une villa antique dont le balnéaire a été transformé en église au Moyen Age), mais aussi le contexte de la recherche puisqu’il s’agit d’explorer un site ayant déjà fait l’objet de plusieurs fouilles, notamment dans les années 1940.