Des niveaux intacts dans le cimetière ?

Différentes structures ont été dégagées dans la zone de l’ancien cimetière. Elles avaient déjà été découvertes et relevées lors des fouilles des années 40 et 50 mais furent ensuite remblayées. On peut donc à nouveau voir les bassins du caldarium et du tépidarium des anciens thermes romains en forme d’abside. De même, un ancien égout ou aqueduc antique voit de nouveau le jour, ainsi que quatre sarcophages et deux caveaux en bon état. Ceux-ci étaient bien évidemment vides de tout mobilier ou ossements (qui avaient d’ailleurs été retrouvés éparpillés et disloqués dans les couches correspondant aux remblais des anciens fouilleurs…).

Seul un caveau, situé contre l’angle formé par la chapelle et le chœur de l’église contenait au moins 5 à 6 individus dont les ossements pourraient correspondre aux sépultures présentes dans le caveau avant les anciennes fouilles et qui auraient été replacés en vrac lors de son remblai. En effet, elles auraient justement été au nombre de six dont le squelette d’un « pèlerin », accompagné d’un coquillage.

Mais des couches apparemment non perturbées par ces fouilles anciennes ont également été atteintes. Plusieurs sépultures intactes ont été mises au jour dont une située à coté ou sous un sarcophage carolingien à logette pourra donner des indices de chronologie relative. On espère bien évidemment avoir dans les jours qui suivent de nouveaux indices de chronologie ainsi que du mobilier qui permettrait de dater de façon absolue cette zone très perturbée et polluée.

Vincent Gonin-Chevillon


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *